Technologies - transport - Porte des étoiles

Fiche Transport : La porte des étoiles

La Porte des étoiles.

En 1928, Le Dr Langford, archéologue, fait la découverte d’un énorme disque fait dans un métal inconnu sur le plateau de Gizeh, près de la grande pyramide, en Egypte. Outre ses deux anneaux et ses neuf chevrons, ce disque comporte 39 symboles a sa surface non identifiés. Le matériau ne pouvant être identifié, il est envoyé à la base de Cheyenne Mountain afin d’y être étudié. On pense que sa construction remonte à 30 000 ans et qu’il fût acheminé par les vaisseaux d’une galaxie voisine.


Données Techniques
Dimensions : 15m x 15m (anneau ext.)
14.2m x 14.2m (anneau int.)
Epaisseur : 30 cm
Poid : 29 030 Kg

Informations supplémentaires

Matériau :
Alliage de métal jusqu’alors inconnu. Les analyses chimiques révèlent un fort niveau de quartzite. Ce composite résiste aux températures élevées, aux radiations ou au bombardement de particules. On sait que la porte fonctionne au « naquadah » Créée par une race alien connue sous le nom des « Anciens ». Les goa’uld se sont approprié cette technologie et l’ont utilisée pour leur expansion dans la galaxie.

Chevrons :
L’anneau extérieur est composé de neuf chevrons bien qu’on n’en utilise normalement que sept pour entrer les coordonnées d’une porte, le 8ème chevron ajoute une nouvelle distance de calcul aux points existants. La fonction du neuvième chevron reste un mystère.

Saisie des coordonnées :
Une équipe de scientifiques de la porte des étoiles du SGC (StarGate Command) a été fondée sous la tutelle du Dr. Catherine Langford (fille de l’archéologue). Après quinze ans de recherches, l’équipe d’astrophysique théorique conduite par le Dr. Samantha Carter a reproduit un système de composition de coordonnées en utilisant trois superordinateurs. D’autre portes des étoiles dans notre galaxie utilisent encore le système d’origine en pierre appelé DHD. Ce procédé « primitif » reste un mystère.

Activation de la porte :
Lors de son activation, l’anneau interne décrit un mouvement circulaire. Sept symboles doivent être choisis : les six premiers correspondent aux coordonnées pour localiser la planète dans un champ spatial en 3 Dimensions, et le septième est le point d’origine. Ce système fonctionne comme un téléphone archaïque : les symboles permettent de composer les coordonnées d’une planète, une fois le 7ème chevron verrouillé la porte génère un « Kawoosh ».

Kawoosh :
Un champ d’énergie est créé lorsque la combinaison des 7 symboles est bonne. La décharge d’énergie est dûe a l’absorption et à la réception rapide de l’énergie des neutrinos libres. Le « Kawoosh » reflète les fluctuations de l’horizon des événements et dure quelques instants avant de s’éteindre automatiquement. Le « Kawoosh » est alors compressé et s’étend sur toute la surface de la porte.

Le transfert :
Lorsqu’un voyageur entre en contact avec le champ d’énergie, ses molécules se séparent et sont compressées en de plus petits éléments encore. Chaque élément est ensuite transporté individuellement à travers le vortex, puis il est entièrement reconstitué en milliseconde avant d’atteindre l’autre porte.

Iris protecteur :
Un iris protecteur en titane a été construit sous le commandement du général Hammond. Ce métal dimorphique à basse densité présente une bonne résistance à la corrosion par les acides organiques et les solutions à base de chlore. La porte de l’iris étant placée à moins de trois micromètres de l’horizon des événements, elle est censée faire obstacle à n’importe quel objet.
Un an et demi après la reprise du programme porte des étoiles, l’iris fût renforcé au tritanium.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Stargate Worlds ?

226 aiment, 71 pas.
Note moyenne : (297 évaluations | 6 critiques)
5,6 / 10 - Assez bien