Chronologie - SG1 - saison 2 - épisode 1

La morsure du serpent


L'équipe SG1 est prête à se sacrifier en faisant exploser le vaisseau goa'uld sur lequel ils sont embarqués pour sauver la Terre. Au dernier moment, Teal'c aperçoit un deuxième vaisseau goa'uld. Protégé par un bouclier, l'explosion du premier vaisseau ne suffira pas pour endommager le nouvel arrivant et il faudra donc trouver un autre moyen pour arrêter l'attaque goa'uld.

Des jaffas s'activent pour ouvrir la porte de la salle dans laquelle SG1 est retranchée. La défense sera brève car ils sont neutralisés par une grenade goa'uld.

L'équipe se réveille dans une cellule. Encore sous le coup de l'aveuglement provoqué par la grenade, O'neil tente de remotiver les troupes qui commencent à désespérer de la situation. Il conclura tout simplement qu'il s'agit d'une mauvaise journée.

Un garde jaffa arrive par des anneaux de transport faire son rapport à Apophis qui est au commande du deuxième vaisseau. Il reçoit pour ordre d'exécuter les prisonniers ce qu'il part faire. Apophis compte attendre le réveil de Klorel qui a été placé dans un sarcophage pour ressusciter avant de passer à l'attaque.

Heureusement pour SG1, le garde chargé de venir les tuer s'avère être Bra'tac. Légèrement énervé que leur intervention ait changée ses propres plans, il compte néanmoins aider les humains à sauver leur planète.

Des personnes triées sur le volet sont envoyées par la porte des étoiles sur un site Alpha. Ils seront chargés d'assurer l'avenir de la race humaine en cas de destruction de la Terre.

klorel revient à lui passablement énervé. L'offensive goa'uld va commencer.

Le C4 placé par Carter et Jackson devraient se déclencher dans l'heure. L'objectif de SG1 et de leurs alliés sera de passer sur le deuxième vaisseau.

Deux missiles chargés de têtes nucléaires renforcées au naquadah sont envoyés sur les vaisseaux goa'ulds. Si Apophis lève immédiatement le bouclier sur son vaisseau, Klorel est confronté à Ska'ra qui lutte pour reprendre le contrôle de son corps. Le goa'uld parvient à lever le bouclier au dernier moment.
Les armes terriennes provoquent une légère secousse, rien de plus.

SG1 et Bra'tac se rendent à la salle de commande où se trouvent les anneaux de transport. Parti en premier faire diversion, Bra'tac défie Klorel qui utilise le gant goa'uld sur lui. SG1 intervient alors pour le tirer de là et maitrise rapidement la situation. Alors qu'il était en train de couvrir leurs arrières, Daniel est mortellement touché par un tir. Il ne compte toute fois pas en rester là et veut mettre le temps qu'il lui reste pour les couvrir tandis qu'ils partiront sur le deuxième vaisseau. Résigné, O'neil lui accorde cette ultime requête.

La troupe utilise les anneaux de transport avec Klorel comme otage évitant d'être pris immédiatement sous le feu ennemi une fois arriver sur le second vaisseau. Avant de se retirer de la salle de contrôle sous les yeux furibonds, Bra'tac tire sur le panneau de commande.

Bra'tac dévoile son plan pour faire exploser le vaisseau, le second vaisseau dont il a modifié la trajectoire devrait le percuter mais il faudra désactiver les boucliers pour que cela soit efficace.
Deux grenades dans le générateur du bouclier règlent rapidement la question. Ils vont maintenant tacher de rallier l'embarcadère des planeurs de la mort pour s'échapper.

Daniel Jackson ressort du sarcophage dans lequel il s'était trainé n'ayant finalement pas envie de mourir. Il se précipite alors vers la porte des étoiles avant l'explosion.

Les deux vaisseaux rentrent en collision mettant un terme à l'attaque goa'uld mais Apophis et Klorel parviennent tout de même à s'échapper par les anneaux de transports.

Une navette spatiale envoyée en observation se charge de récupérer les membres de SG1 et Brat'ac dont les planeurs ont été endommagés par la déflagration. Daniel quand à lui arrive directement à la base par la porte des étoiles. On peut enfin célébrer la victoire.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Stargate Worlds ?

226 aiment, 71 pas.
Note moyenne : (297 évaluations | 6 critiques)
5,6 / 10 - Assez bien